mercredi 13 février 2008

2ème partie :

28 août, 10h du matin.
Sa quiétude s'était évaporée avec la nuit. Maintenant Léa faisait face à des murs blancs, muets et étrangers. Elle ouvrit une fenêtre, respira l'air déjà tiède, et se laissa submerger par la vie de la rue. Le double vitrage pouvait avoir du bon, mais Léa, voulait du bruit, des cris, des coups de klaxon, la pollution, la ville...
Après quelques minutes, son regard tomba sur le Jumper. Elle saisit alors les clés, ses baskets, et dévala l'escalier. Sous ses pieds, elle sentit le tapis rouge qui recouvre les marches des escaliers dans les vieux immeubles.
L'odeur forte du fromage et des œufs durs de son pique-nique de la veille la fit grimacer alors qu'elle ouvrait la porte latérale du fourgon. Au fond, c'était aussi la sensation la plus familière qu'elle avait eu depuis son réveil.
Quatre cartons, un sac à dos, 30 ans d'une vie qui devait redémarrer.
.

3 commentaires:

Krüg a dit…

J'attend la suite !!!

Anna a dit…

Salut
je sais que c'est le commentaire pour la bonne page mais bon: à force que tu nous parle de tes cookies chunk, je les ai gouté et...je comprend totalement ton addiction, c'est une vrai merveille (quand je pense que j'avais commencé un régime!).
Bisous

Minette a dit…

Eh oui les chocolate chunk... tout le monde y vient un jour Anna !!
En revanche, rassure toi, il n'y a que des bonnes choses dedans n'oublie pas que le beurre et un produit laitier, et le chocolat un fruit (issu du cacaoyer) :)